En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

"Fillon dénonce ceux qui fuient le navire? Mais l'enjeu, c'est la France", répond Sébastien Huyghe

"Fillon dénonce ceux qui fuient le navire? Mais l'enjeu, c'est la France", répond Sébastien Huyghe
 

Devant ses partisans réunis place du Trocadéro à Paris, ce dimanche, François Fillon a dénoncé "ceux qui fuient le navire" dans son camp et le poussent à abandonner. Il a appelé également les personnalités de droite à faire "leur examen de conscience". "Je ne me sens pas déserteur", répond sur RMC.fr le député Les Républicains du Nord, Sébastien Huyghe, opposé au maintien de sa candidature.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • chopine
    chopine     

    Quand un navire coule c est peut ètre plus prudent,mème si on les traite de rats

  • nidudu
    nidudu     

    Mais justement, c'est la France et l'idée qu l'in s fait de la democratie qui sont en jeu!! Cette manoeuvre honteuse met à mal la démocratie. Il faut que Fillon tienne.

  • Bajul
    Bajul     

    Il a déjà perdu !!! Têtu , il s'obstine et comment et par qui peut t'il être aveugle et aveuglé à ce point !!!!

  • ancien
    ancien     

    Sébastien Huyghe député Les Républicains du Nord se serait il couché aussi aisément s'il avait conscience que les choses ne sont pas aussi simples qu'il voudrait le faire croire : qu'il écoute un peu ce qu'a rapporté M° Lévy au sujet de la perquisition à l'Assemblée Nationale, opération qui avait pour but de trouver des preuves de la justification de la mise en examen... et qui s’est terminée rapidement avec une affirmation négative de l’un des opérateurs de cette perquisition.

Votre réponse
Postez un commentaire