Quatre mois ferme pour le gifleur d'Emmanuel Macron: mérité ?

Grandes Gueules
 

Jugé jeudi en comparution immédiate, le gifleur d’Emmanuel Macron, Damien Tarel, a été déclaré coupable des faits et a écopé d'une peine de 18 mois de prison, dont quatre mois ferme avec mandat de dépôt, avec privation des droits civiques durant trois ans, interdiction de détenir des armes pendant cinq ans et obligation de recevoir des soins psychologiques. "Il faut relativiser et ne rien banaliser", a réagi le président de la République au micro de RMC: "La société n'est pas dans cet état-là aujourd'hui". Quatre mois ferme pour le gifleur d'Emmanuel Macron: mérité ?