Le socialiste Gérard Filoche, le 15 avril dernier.
 
Le socialiste Gérard Filoche, le 15 avril dernier. -

Le représentant de l’aile gauche du PS a réagi, ce lundi matin en direct sur RMC, au non massif des Grecs aux réformes exigées par les créanciers. "Nous les socialistes, on ne peut pas être à équidistance entre Mme Merkel, qui représente les banques, et le peuple, nos électeurs, partout en Europe", a-t-il déclaré en direct depuis Athènes, la voix chargée d’émotion.