× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
« Le réveil de la politique » du lundi au vendredi à 5h50 sur RMC, avec Véronique Jacquier
 

Alors que la fronde des magistrats grandit, le gouvernement serre les rangs derrière Nicolas Sarkozy. Lundi, François Fillon a bousculé son agenda pour intervenir sur l’affaire Laëtitia. Il est resté dans la droite ligne du Président de la République en jugeant la réaction des juges « excessive » et estimant que « des fautes ont été commises ».

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • pillll
    pillll     

    Voila ce qui arrive lorsque l'on est sous fifre de l'exécutif ,ce pouvoir fait les lois et les tribunaux les appliques,c'est le but de la république .

    Les magistrats ont aussi des défauts comme tous les hommes ,les fautes font parties des nombreuses lacunes humaines .

  • mecdedroite
    mecdedroite     

    les magistrat font des fautes, les diplomates font des fautes, les CRS font des fautes, l'armée (avec Surcouff) font des fautes...

    Quand une boite fait des fautes dans tout les domaines, c'est pas le gérant qui doit sauter?

  • smartiz
    smartiz     

    que le chef de l'etat, puisse demander des comptes, aux corps constitués, puisque c'est lui le chef!( il est vrais , qu'en FRANCE, nous somme le pays des petits chefs!)

  • Choubidou
    Choubidou     

    Quand ils pourraient se payer une bande de magistrats, les politiques n'en font rien

    Coupables tous ces magistrats que Mam s'est abstenue de sanctionner (comme tous les gardes des Sceaux qui l'ont précédée depuis 15 ans...)

    Parmi eux, ce procureur qui a garanti l’impunité (après un juge d'instruction grâce à un non-lieu d'anthologie - 8 lignes 3 erreurs grossières) au directeur de campagne de F. Mitterrand, afin de permettre le rapprochement de 2 journaux que l’on peut lire tous les jours.

    Retrouvez-le dans la promotion du 17 décembre 2010.

    "Par décret du Président de la République en date du 17 décembre 2010, vu l'avis du Conseil supérieur de la magistrature lors de sa séance du 9 décembre 2010, sont nommés :"

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000023247578

    Presse, Sm, Usm, commission des lois de l'assemblée et du sénat informés.

Votre réponse
Postez un commentaire