Handicap: faut-il légaliser les assistants sexuels ?
 

"Moi, je suis très favorable à ce qu'on puisse accompagner la vie intime, affective et sexuelle" des personnes handicapées, a fait savoir Sophie Cluzel, la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées. "Il m'apparaît indispensable de rouvrir la réflexion éthique en abordant le sujet de l'assistance sexuelle avec une vision renouvelée", écrit-elle dans une lettre à Jean-François Delfraissy, le président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE). Handicap: faut-il légaliser les assistants sexuels ?

Votre opinion

Postez un commentaire