Carrément Brunet de 13h à 14h sur RMC.
 

Huissiers, notaires, greffiers… pour Eric Brunet, Emmanuel Macron a raison, il faut libéraliser les tarifs et les règles d’installation des professions réglementées. D'accord? Pas d'accord? Votez, donnez votre opinion et écoutez Carrément Brunet de 13h à 14h sur RMC. Il faut libéraliser les professions réglementées

Votre opinion

Postez un commentaire

30 opinions
  • CLM
    CLM     

    Pour situer mon propos, j'ai 31 ans, suis diplômé notaire depuis 6 ans, et a ce jour salarié.

    Qui gagne quoi avec cette reforme?
    Les consommateurs n'ont rien a y gagner, mais tout a perdre.
    Les professionnels ont surtout a y perdre, ce qui est le cas de nombreuses reformes. Une minorité de salariés pense qu'elle pourra s'installer plus facilement. A mon sens c'est une erreur. Aujourd'hui pour les notaires existe le concours annuel des créations d'offices organisé sous l'égide du gouvernement, plutôt ardu mais objectif. Quid dans le cadre de la liberté d'installation? Je crains que la même objectivité ne soit pas conservée.
    Les seuls ravis doivent se trouver aux institutions européennes. Quand d'autre pays appliquent les obligations de libre concurrence avec discernement (récemment l'Allemagne à l'égard du transport routier), la France entreprend de saccager des professions qui fonctionnent bien au demeurant, et pour lesquelles les professionnels ont fait de longues études.
    Si la volonté est vraiment d'augmenter le nombre de notaires, le gouvernement qui en a seul le pouvoir n'a qu'a multiplier le nombre des créations, et s'astreindre à des délais de nomination des nouveaux arrivants plus courts (de 12 a 18 mois aujourd'hui).
    Pourquoi pas une reforme, mais celle proposée milite pour une baisse du niveau des compétences.
    Je sais pas si vous avez envie de vous faire soigner par votre fleuriste, ou de confier l'acquisition de votre résidence á votre garagiste, mais moi pas. Et si j'avais su, je me serais dispensé de mes 7 ans d'études.
    Vive la France

  • NEMROD51
    NEMROD51     

    Quand allez vous enfin comprendre qu'un notaire detient le sceau de l'etat entre ses mains comme un juge et qu'il est inconcevable que ce sceau tombe entre les mains d'une banque qui detiendrait une participation decisionnaire.. Voulez vous d'une banque devenue huissier qui saisira directement vos comptes.. D'un notaire perdant son independance pour vous conseiller au mieux ou selon l'interet de la banque dont il dependra... Ouvrez vos yeux bon sang, c'est ca la loi macron, c'est du grand n'importe quoi... Reformez nous, baisser l'emolument mais ne nous vendez pas aux banques !!!

  • Reyjean
    Reyjean     

    Bonjour Eric Brunet,
    Ma fille s’est récemment installée Huissier de Justice en association avec un jeune confrère.
    Ils ont fait leurs études ensemble et se sont associés pour racheter une étude existante, car en raison du numérus clausus existant, ils ne pouvaient pas s’installer librement sans racheter une étude existante.
    Pour cela, ils ont été contraints de s’endetter lourdement (près de 800 000 euros chacun).
    Aujourd’hui, lorsque ma fille a remboursé ses emprunts, payé ses charges et réglé ses impôts, ses revenus nets se limite à un quasi SMIC. On est très loin de l’image des nantis de la République !
    Si demain un jeune peut s’installer en posant juste sa plaque d’Huissier sur sa porte de bureau sans investir un centime, cela constituera une injustice énorme par rapport aux jeunes Huissiers nouvellement installés et endettés.
    Après cela, quid de la valeur de son étude et de son lourd investissement ?
    Ma fille et son associé ne sont pas farouchement opposés à toute réforme ? Mais cela devrait se faire avec discernement.
    Evidemment le problème ne se pose pas pour les Huissiers proche de la retraite ou installés de longue date.
    Ils ont depuis fort longtemps amorti le prix d'achat leur étude.
    Mais il aurait fallu prévoir un dédommagement pour les huissiers nouvellement installés et endettés.

  • Reyjean
    Reyjean     

    Bonjour Eric Brunet,
    Ma fille s’est récemment installée Huissier de Justice en association avec un jeune confrère.
    Ils ont fait leurs études ensemble et se sont associés pour racheter une étude existante, car en raison du numérus clausus existant, ils ne pouvaient pas s’installer librement sans racheter une étude existante.
    Pour cela, ils ont été contraints de s’endetter lourdement (près de 800 000 euros chacun).
    Aujourd’hui, lorsque ma fille a remboursé ses emprunts, payé ses charges et réglé ses impôts, ses revenus nets se limite à un quasi SMIC. On est très loin de l’image des nantis de la République !
    Si demain un jeune peut s’installer en posant juste sa plaque d’Huissier sur sa porte de bureau sans investir un centime, cela constituera une injustice énorme par rapport aux jeunes Huissiers nouvellement installés et endettés.
    Après cela, quid de la valeur de son étude et de son lourd investissement ?
    Ma fille et son associé ne sont pas farouchement opposés à toute réforme ? Mais cela devrait se faire avec discernement.
    Evidemment le problème ne se pose pas pour les Huissiers proche de la retraite ou installés de longue date.
    Ils ont depuis fort longtemps amorti le prix d'achat leur étude.
    Mais il aurait fallu prévoir un dédommagement pour les huissiers nouvellement installés et endettés.

  • ravachol
    ravachol     

    bizarre !!!! 875 votes et seulement 35 posts sur le forum

  • Patrice du 77
    Patrice du 77     

    Nous avons notre histoire, notre culture, nos coutumes. Nous ne sommes as le 52e état des US ou un membre du Commonwealth.
    Nous sommes( encore) FRANÇAIS!
    Bravo pour vos émissions, continuez surtout!
    Patrice

  • Emynette
    Emynette     

    Et si les gens savaient ce qu'il se passe en toute illégalité dans certaines officines et notamment des frais abusifs pratiqués par certains huissiers ou des défauts de conseil de notaires dans le règlement des successions, ou des greffes du tribunaux de commerce vendu à prix d'or plus d'un millions d'euros pour certaines villes et tout ça pour assurer une mission de service public !!

  • SylvieC
    SylvieC     

    Je suis d'accord avec la loi Macron pour la libération des Notaires

  • MarieAntoinette
    MarieAntoinette     

    Le vote est biaisé. Les notaires sont en train de se passer le mot pour voter sur les réseaux sociaux.

    Bien sûr qu'il faut réformer les professions réglementées. Actuellement la sélection ne se fait pas selon le diplôme dans le notariat, mais selon l'argent ou la cooptation.

    Est-ce digne de la France en 2015? L'égalité des chances doit prévaloir.

  • ravachol
    ravachol     

    meme si les sujets ne sont pas toujours attrayants on constate une forte baisse des interventions sur ce forum......un probleme m. brunet ????

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(3cd35f929e04c17b50c56ef59b41c666) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(383b633b503cd318cbd467db4f09b3e9) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(615c0344c4bc98af388e296a99a050f5) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(cfdbc7f55a6125dc7b702e77c1e56c2c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(32ae17fba3bae99033f6383fec0772ec) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(9392adb00553e09ace3655ed6d65af3c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(05a47b74a31199c1f904e07e203d52f0) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(ab807544fe5087e09fa6c3fd2657a10c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(ee35ae5c6959d735043d059550329e9f) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(cd4348ba9bb0cf17d2ed2a93d7bf62df)