Un salarié de General Electric à Belfort, le 27 novembre 2015.
 

Le bras de fer entre les salariés et la direction de General Electric ne fait que commencer ce lundi avec le blocage de réunions sensées acter le plan social du groupe. 1.050 postes sont potentiellement concernés dont 991 à Belfort.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire