En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Il prive des "alcooliques" de sa ville de RSA: "toucher l'aide de l'Etat pour la picoler, c'est intolérable"
 

Pour mettre fin aux rassemblements de personnes alcoolisées qui se regroupent "tôt le matin jusque tard le soir" dans sa ville, le maire LR de Pont-Sainte-Maxence, dans l'Oise, fait en sorte qu'ils se voient privés de leur RSA. Arnaud Dumontier se justifie sur RMC.fr par un "ras-le-bol généralisé" de sa population face à ces regroupements.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Sébastien Guyon
    Sébastien Guyon     

    Qu'il est moche ce mot alcoolique ... la vérité c'est qu'on est malade d'alcool ! Et oui c'est une maladie ! Demandez à votre médecin ! On enlève aussi le RSA aux personnes atteintes d'un cancer ou d'un rhume hivernal ? Envie d'insulter ce sale type .... mais en tant que malade d'alcool et abstinent, je ne m'abaisserai pas au niveau de ce maire indigne d'arborer les couleurs de la république ...

  • mysti
    mysti     

    Le maire a raison. Il a tout essayé rien n'y a fait. le secours catholique a dit paraît-il que cet homme avait le droit de faire ce qu'il voulait de son argent. Oui, si c'était son argent. Mais il se trouve que ce n'est pas son argent, c'est le rsa, un cadeau de la société, de ses voisins, des contribuables de Pont sainte maxence qui se privent pour lui donner de l'argent, et en remerciement l'alcoolo leur pourrit la vie. On pourrait dire, idem pour certains parents qui touchent des allocations diverses pour élever leurs enfants et qui les laissent dans la rue à volert, dealer....etc....

Votre réponse
Postez un commentaire