"Il y avait eu des débordements en 98, mais ça n'avait rien à voir avec ce qu'il s'est passé dimanche"
 

Si l'on retient la liesse qui a suivi la victoire des Bleus, dimanche, en finale de la Coupe du monde, Stanislas Gaudon, du Syndicat de police Alliance, veut que l'on n'oublie pas les débordements et les violences qui ont émaillé la soirée.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire