GG
 

Après la liquidation judiciaire d’Arjowiggins, seule entreprise en France à imprimer des cartes grises en Seine-et-Marne, 240 salariés occupent le site et brûlent chaque jour une partie du stock de papier sécurisé. L’Etat comptait s’appuyer sur les bobines restantes de l’entreprise, le temps de trouver un nouveau fournisseur. Pour les employés, c'est "le seul moyen d'obtenir un plan social digne de ce nom". Ils brûlent le stock de cartes grises pour sauver l’usine: les comprenez-vous?

Votre opinion

Postez un commentaire