Inondations: les syndicats doivent-ils suspendre leurs grèves dans les régions touchées?

Les Grandes Gueules du lundi au vendredi sur RMC.
 

La galère continue pour les usagers! En raison des intempéries, les difficultés de trafic SNCF se multiplient. En Ile-de-France, des glissements de terrains ont entraîné l'interruption des lignes N et D, tandis que les inquiétudes augmentent autour de la ligne C du RER intramuros. Inondations: les syndicats doivent-ils suspendre leurs grèves dans les régions touchées?

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • rev
    rev     

    Mais arrêtez de hurler avec les loups pourquoi pleurer puisque l'on vous dit que la CGT est minoritaire bizarre vos réactions!!!

  • adel2624
    adel2624     

    HONTE A CES SYNDICATS QUI DETRUISENT L'ECONOMIE FRANCAISE DEJA AU PLUS MAL, QUI PRIVENT LES FRANCAIS DE LEUR LIBERTE FONDAMENTALE DE SE DEPLACER, D'ALLER TRAVAILLER ... C'EST INSUPPORTABLE. Peut-on envisager de porter plainte de manière collective pour entrave aux libertés fondamentales.

  • adel2624
    adel2624     

    HONTE A CES SYNDICATS QUI DETRUISENT L'ECONOMIE FRANCAISE DEJA AU PLUS MAL, QUI PRIVENT LES FRANCAIS DE LEUR LIBERTE FONDAMENTALE DE SE DEPLACER, D'ALLER TRAVAILLER ... C'EST INSUPPORTABLE. Peut-on envisager de porter plainte de manière collective pour entrave aux libertés fondamentales.

  • adel2624
    adel2624     

    HONTE A CES SYNDICATS QUI DETRUISENT L'ECONOMIE FRANCAISE DEJA AU PLUS MAL, QUI PRIVENT LES FRANCAIS DE LEUR LIBERTE FONDAMENTALE DE SE DEPLACER, D'ALLER TRAVAILLER ... C'EST INSUPPORTABLE. Peut-on envisager de porter plainte de manière collective pour entrave aux libertés fondamentales.

  • adel2624
    adel2624     

    HONTE A CES SYNDICATS QUI DETRUISENT L'ECONOMIE FRANCAISE DEJA AU PLUS MAL, QUI PRIVENT LES FRANCAIS DE LEUR LIBERTE FONDAMENTALE DE SE DEPLACER, D'ALLER TRAVAILLER ... C'EST INSUPPORTABLE. Peut-on envisager de porter plainte de manière collective pour entrave aux libertés fondamentales.

  • CHRIS34
    CHRIS34     

    1) Combien de Français ont vraiment lu le texte ? Comme d'habitude, le peuple réagit en fonction de ce que disent ceux qui hurlent le plus fort, n l'espèce la CGT de Monsieur MARTINEZ
    2) Le gouvernement a décidé qu'il avait raison, donc il maintient le projet de loi que les députés ont "voté" puisqu'ils n'ont pas eu le courage de voter une motion de censure, qui aurait obligé VALLS à démissionner et former un nouveau gouvernement car il aurait été reconduit par le Président.
    3) Ce projet - de 220 pages !!! - va encore extraordinairement complexifier de droit du travail en FRANCE,

    Enfin, toute réforme est définitivement vouée à l'échec dans ce pays, il n'y a qu'à voir la dentelle de CALAIS, vendue aux chinois....
    QUi se souvient encore de la faillite de l'atelier AKAI, où 300 salariés ont perdu leur travail ?
    La création de richesses n'existe plus en FRANCE

  • ancien
    ancien     

    Je ne pense pas qu'ils vont susciter de la sympathie et à l'heure où ils envisagent de faire appel ... à la solidarité pour couvrir leurs dépenses ils doivent pouvoir faire une croix dessus, eux qui négligeraient les difficultés de ceux qu'ils mettent encore plus dans la misère.

  • CHRIS34
    CHRIS34     

    La CGT n'est pas concernée par les inondations, la solidarité se limite aux "kamarades"

  • franck78
    franck78     

    Vu les circonstances et notamment en région parisienne, les cheminots auraient pu montrer un bel exemple de solidarité en reportant leur mouvement social de quelques jours.

    ancien
    ancien      (réponse à franck78)

    Sont forts les "pouces en bas" !!!!!

  • daniel7662
    daniel7662     

    bonjour,
    on se pose la question des grèves dans un seul et unique sens. La CGT bloque le pays donc la CGT a tord. Jamais on raisonne à l'inverse, la majorité des Français est contre cette loi et donc, par déduction, le gouvernement a tord.
    Mesdames, messieurs, replacez-vous dans le sens de la majorité des français et non dans un seul sens, celui du nivellement par le bas de la protection sociale. Dans le prix d'un produit, quel est le coût réel ( et non pas supposé ) de la main d'oeuvre?

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(4df8e4d19f31c7a1d2d3fb6e97b4a608) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(2368552ec2afe185db7dc7f02d2d4655) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(c9d7cb119cd65825795d1cd0d211031c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(313eb0a6874b4d1493c57dc9773dcc41) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(d982cf8d24e73ce3b7385ed9cbdd3d66) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(07b246b427d6438622b11d49e523248a) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(872fb984a411e98fff185414129ba064) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0f3a160bda2f8f0751d5318392b806bc) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(b7b07255089f12aab217ed2a6f4135b2)