Laurence Rossignol a relancé le débat sur la fessée
 

A la veille de la journée internationale des droits de l'enfant, Laurence Rossignol était ce mercredi matin l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. La secrétaire d'Etat en charge de la Famille a notamment relancé le débat sur l'interdiction de la fessée.

Votre opinion

Postez un commentaire

37 opinions
  • murciurai
    murciurai     

    Il faut faire évoluer la société et en même temps laisser faire la progression des religions , attention le grand écart ça fini par faire mal !

  • gaulliste30
    gaulliste30     

    et bien mes enfants ont eu droit à la fessée et mes petits enfants aussi .. point barre..!! les donneurs de leçons GO HOME..!

    Ben Voyons
    Ben Voyons      (réponse à gaulliste30)

    "Il faut faire évoluer la société"
    mouais....
    les cancers aussi évoluent.
    et ce n'est pas forcément une bonne idée.

  • steevemac83
    steevemac83     

    MDR , y'a des adultes qui aiment bien la fessée......

  • Barath Szecsö
    Barath Szecsö     

    Elle a des enfants cette dame-là ?

  • minouche
    minouche     

    "châtiments corporels" est une expression très violente alors que la fessée n'a rien de dramatique dans son contenu!un loi est-elle indispensable? quel parent n'a pas donné une fois dans sa vie ou reçu une fessée!signification d'impuissance, je suis d'accord qui doit laisser place à la communication.question de sémantique alors! dans ce cas ne pas faire d'amalgames!

  • touffe
    touffe     

    Il est faux de dire que "les professionnels de l'enfance" condamnent la fessée : certains le font, mais tous ne sont pas de cet avis.

    Je conseille de lire les pseudo études scientifiques contre la fessée : on y trouve des cas d'école de manque de rigueur scientifique qui aboutissent à des conclusions (idéologiques, pas scientifiques) déjà posées à l'avance. La fessée augmenterait l'agressivité ; on se demande bien pourquoi la criminalité n'a pas reculé d'un iota en Suède depuis trente ans, bien au contraire.

    Personnellement j'en ai assez de ces amalgames bien-pensants : fessée = châtiment corporel. Alors mettre au coin, c'est de la séquestration, envoyer dans sa chambre, de l'incarcération, disputer un enfant, faire de la persécution morale. À quel point d'aveuglement idéologique en est-on quand on ne fait pas la différence entre une tape sur les fesses et de la torture ? Quand on pense que cela n'émane que d'une minorité, et qu'il faut redouter dans un état démocratique que cela soit imposé par la loi - c'est-à-dire en tout état de cause par la force !

  • TETRA
    TETRA     

    Interdiction de la fessée pour l'évolution de notre société !!! en une phrase simple --- comment faire comprendre à un enfant qu'il pourra faire partout en sachant que l'esclave adulte ramassera tout derrière sans broncher --- lol

  • sichri
    sichri     

    Et celle qui dit ça est une femme qui devrait être en prison !

    18 années de travail fictif : n'importe quel quidam aurait déjà été condamné et incarcéré !

    La petite vieille qui organisait des lotos dans un but humanitaire, elle, la justice ne l'a pas ratée !!!

  • TETRA
    TETRA     

    Interdiction de la fessée pour l'évolution de notre société !!! en une phrase simple --- comment faire comprendre à un enfant qu'il pourra nous foutre des claques plus tard sans crainte --- lol

  • TETRA
    TETRA     

    Interdiction de la fessée pour l'évolution de notre société !!! en une phrase simple --- comment faire grandir une secte pour l'enfant roi --- lol

Lire la suite des opinions (37)

Votre réponse
Postez un commentaire