"Interne en médecine, je pense tous les jours à la peur des procès en cas d'erreur"
 

Selon une enquête révélée ce mardi par le principal syndicat d'internes en médecine, l'Isni, les deux tiers des étudiants en médecine souffrent d'anxiété, et 27% se disent dépressifs. RMC.fr a recueilli le témoignage d'un interne aux urgences, qui raconte comment le manque de personnel, la peur des procès, et le sentiment d'abandon engendrent stress et anxiété.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire