Islamisme: les enseignants sont-ils abandonnés?
 

Un professeur d'histoire a été décapité vendredi près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine. Selon les premiers éléments de l’enquête, il avait montré à ses élèves la semaine dernière une caricature de Mahomet, dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. Un drame qui remet en lumière les cas de contestations de certains enseignements par des élèves. Selon les derniers chiffres de l’Education nationale, entre les mois de septembre 2019 et mars 2020, 935 cas d’atteinte à la laïcité ont été constatés à l’école. Et les contestations d’enseignement, le fait de désapprouver le contenu d’un programme par exemple, représentaient 15% des cas. Islamisme: les enseignants sont-ils abandonnés?

Votre opinion

Postez un commentaire