"J’ai porté un gilet jaune le 17 novembre. Mais l’ultra violence et les dérapages du weekend sont inacceptables. Le mouvement a perdu son âme"
 

Pour Éric Brunet, le mouvement des "gilets jaunes" est dépassé par la violence et les dérapages qui ont eu lieu samedi à Paris et à travers la France. "J’ai porté un gilet jaune le 17 novembre. Mais l’ultra violence et les dérapages du week-end sont inacceptables. Le mouvement a perdu son âme"

Votre opinion

Postez un commentaire