"J’en ai marre de la culture du 'Je comprends les émeutes', il faut être ferme avec ceux qui cassent!"
 

Eric Brunet en a marre de la culture 'Je comprends les émeutes', il faut être ferme avec ceux qui cassent. Et vous? D'accord? Pas  d'accord? Votez, donnez votre opinion et écoutez "Radio Brunet" dès 13h sur RMC! "J’en ai marre de la culture du 'Je comprends les émeutes', il faut être ferme avec ceux qui cassent!"

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • ancien
    ancien     

    Oui, mais je pense qu'avant tout c'est à nos "gouvernants" de savoir ce qu'ils doivent faire : nous avons eu une succession de ministres de l'Intérieur qui ont, certes, pris du galon, mais qui n'on en rien apporté de solutions : bien beau la sémantique qui consiste à choisir dans un vocabulaire éculé les "inacceptables, insupportables ..." et autres cris d'orfraie qui voudraient nous faire croire qu'ils font quelque chose alors que la suite des évènements prouve le contraire !!!

  • JEANNETOU
    JEANNETOU     

    Moi, je voudrais savoir qui sont véritablement ces casseurs qui se mêlent aux personnes qui manifestent d'une manière pacifique. N'y aurait-il pas derriere tout cela, des manipulateurs qui incitent (et peut-etre payent ) de jeunes voyous avec une idée politique derriere la tête.....

  • Nadia Aouassi
    Nadia Aouassi     

    Bien que nés en France ,que nos anciens aient servi de chair à canon sur les champs de batailles pour libérer notre belle France ,que les immigrés aient construit les routes ,les immeubles ,les maisons.................et bien celle -ci ne nous considère toujours pas comme citoyens " français " à part entière mais nous restons complétement à part ,des citoyens de seconde zone ....................ou que sais-je encore ! C'est pour cela que tous les gouvernements français qui se sont succédé ont délibérément parqués dans les quartiers éloignés de villes les mêmes populations pour mieux les exclure ,les discriminés ,les oubliés ................. Et ce qui a de dramatique c'est qu'en plus d'un racisme d'Etat ,institutionnel.....politique et médiatique virulents tous vivent du racisme ,celui qui abîme ,détruis ,blesse..........................et pousse une jeunesse sur le chemin de la radicalisation ,de la violence ,de la délinquance .............................Ceux qu'on appelle " encore "étranger "bien que français sont un mine d'or pour ceux qui utilisent la détresse ,le chômage ,le racisme ,l'exclusion ..............................comme fond de commerce !!

    Google-101212707805033341879
    Google-101212707805033341879      (réponse à Nadia Aouassi)

    ce qu'il y a de triste dans votre propos... c'est que vous tous de votre côté - vous n'avez pas voulu adopter la
    culture française..... et pourtant vos anciens le faisaient.... j'étais sur la région parisienne et lyonnaise ... j'avais
    plus de 500 salaries.... donc j'ai des preuves de ce que j'avance..... mais à partir de 1980/85 ( époque du conflit israélien en autre -Palestine) - les nouveaux qui arrivaient avaient déjà un comportement contre la culture française...
    et à partir de là .... les routes se sont séparées... pour le plus grand mal de tout le monde...

    et de nos jours, le fossé est profond.... car en sus est venu se greffer la religion ISLAM.... laquelle demande
    une soumission à ces préceptes..... et ainsi
    LA REPUBLIQUE ne devait plus diriger le PAYS et plus particulièrement la population qui pratique l' ISLAM..

  • Bajul
    Bajul     

    Quand on voit que les "nuits debout" se terminaient en destructions et violences de façon systématique , pourquoi s'étonner que ça continue dès qu'un événement se produit ..... De toute façon il n'y a pas de solution , les politiques ont peur et les élus de ces territoires ont besoin des voix donc ferment les yeux ...........

  • Thierry 1959
    Thierry 1959     

    Cela fait plus de 30 ans, suite à Malik Oussekine,, que l'Etat ne fait pas ce qu'il faut pour éradiquer les violences urbaines comme il se doit, c'est à dire sans faiblesse. Comme d'habitude, ce qui aurait pu être éteint à l'état embryonnaire est devenu un incendie gigantesaque que seule l'armée associée aux forces de police est en mesure d'éteindre. Mais quel gouvernant aura le courage d'envoyer l'armée combattre et éradiquer cette délinquance insupportable pour le Français honnête.

Votre réponse
Postez un commentaire