"J’en ai marre du discours sur la souffrance au travail: pour moi, le travail c’est la liberté et le bonheur"
 

Eric Brunet en "a marre du discours sur la souffrance au travail: pour moi, le travail c’est la liberté et le bonheur". Et vous? D'accord? Pas d'accord? Votez, donnez votre opinion et écoutez "Radio Brunet" dès 13h sur RMC! "J’en ai marre du discours sur la souffrance au travail: pour moi, le travail c’est la liberté et le bonheur"

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • benjamin youla
    benjamin youla     

    dixit une personne qui ne produit rien et qui passe ses journées le derrière vissé sur une chaise………
    parlez de ce que vous connaissez monsieur brunet svp.

    chopine
    chopine      (réponse à benjamin youla)

    Et trés bien payé pour amuser la galerie

    simon templar
    simon templar      (réponse à chopine)

    il n'amuse même pas la galerie ,y'a rire et foutage de gueule pour cela....cdlt

  • vincent cheruel
    vincent cheruel     

    bonjour eric,

    moi j'adore ce que je fais, voil qqmois que j'ai créer mon entreprise en conseil en investissement et je me delecte quand je signe avec un client pour savoir que ces impots vont etre utile
    vincent

  • Twii
    Twii     

    Aller dire ça aux bonhommes sur les chantiers ou en usine travail à la chaîne, si la retraite ce n'est pas le bonheur ? Effectivement socialement c est positif en général, mais physiquement cela devient dur !

  • pascal79
    pascal79     

    bjr, ouvrier du bâtiment, âgé de 57 ans, plombier, chauffagiste. Depuis 40 ans ds le monde du travail je ne connais pas le burn out ! J'ai aimé le travail, mais à ce jour c'est lui qui ne m'apprécie plus car j'ai une perte progressive de mes capacités physiques... Les arrêts pour mauvais états de santé se multiplient... Je dois reconnaître qu'aujourd'hui la retraite me fait bien envie. Un intello sans sa tête c'est compliqué et un manuel sans main ?

  • pascal79
    pascal79     

    bjr, ouvrier du bâtiment, âgé de 57 ans, plombier, chauffagiste. Depuis 40 ans ds le monde du travail je ne connais pas le burn out ! J'ai aimé le travail, mais à ce jour c'est lui qui ne m'apprécie plus car j'ai une perte progressive de mes capacités physiques... Les arrêts pour mauvais états de santé se multiplient... Je dois reconnaître qu'aujourd'hui la retraite me fait bien envie. Un intello sans sa tête c'est compliqué et un manuel sans main ?

  • Freedom210
    Freedom210     

    Le bonheur au travail, oui, mais quand vous avez un travail qui vous stimule, un supérieur qui vous met en valeur et reconnait le travail lorsqu'il est présent, des perspectives d'évolution, et aussi un travail qui vous apporte une certaine sécurité et non précarité.
    Dites-moi Eric, pensez-vous réellement qu'il en est toujours ainsi ?

  • Murm
    Murm     

    Bonjour, j'aurais presque put être d'accord avec vous, pendant de longues années j'avais pour exemple ma mère qui ne jurais que par l'épanouissement au travail (double activé prof+agricultrice)sa se passait bien, sauf que l'âge aidant c'est devenu de plus en plus dur ... Elle a désormais presque 60ans, et ça va faire presque 5 ans qu'elle est débordée, la partie agricultrice est épuisante physiquement, la partie prof est épuisante moralement, en plus de ça elle s'occupe de ma grand mère je ne la voie pas vieillir comme ça longtemps... Dans les campagnes ont a beaucoup d'exemple de personnes âgées vieillissant bien parce qu'elles ne s'arrêtent pas, mais elles en font quand même beaucoup moins que avant, leur charge de travail à changé donc en passe temps oui mais dans le monde de l'entreprise je crois pas que ca sera bénéfique car la pression de résultats va causer plus de mal que de bien de mon point de vue

  • Freedom210
    Freedom210     

    Contractuelle depuis plus de 10 ans,45 à 50 h hebdomadaire payés 35h, 2H30 min de trajet par jour
    Pas de reconnaissance du travail. Au contraire, on vous reproche de coûter cher (2100 euros au bout de 10 ans avec un poste de chef de projets), parole humiliante.
    Pourtant, je ne me verrais pas ne pas travailler. Dommage que la reconnaissance du travail ne soit pas mise en avant !
    Un seul bémol. j'aimerais avoir un peu + de temps à partager avec mon enfant, exercer mon rôle de maman

  • franzoi
    franzoi     

    Dans la plupart des cas on travaille pour vivre et pas l'inverse!
    Le travail peut être intéressant et épanouissant s'il est fait dans les bonnes conditions.
    Et faut arrêter de dire que le français ne travaille pas beaucoup. Effectivement officiellement on fait pas beaucoup d'heure mais réellement. Tout à fait d'accord avec l'intervenant. Et il n'y a pas que dans le tourisme que l'on demande de plus en plus de choses avec de moins en moins de moyens et de plus en plus de pression sans aucune reconnaissance du travail réalisé. Il m'arrive d'avoir du plaisir au travail très ponctuellement mais c'est pas une généralité. Après tout dépend du boulot et surtout des retours que l'on a.

  • Freedom210
    Freedom210     

    Contractuelle depuis plus de 10 ans,45 à 50 h hebdomadaire payés 35h, 2H30 min de trajet par jour
    Pas de reconnaissance du travail. Au contraire, on vous reproche de coûter cher (2100 euros au bout de 10 ans avec un poste de chef de projets), parole humiliante.
    Pourtant, je ne me verrais pas ne pas travailler. Dommage que la reconnaissance du travail ne soit pas mise en avant !
    Un seul bémol. j'aimerais avoir un peu + de temps à partager avec mon enfant, exercer mon rôle de maman

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire