J’entends la souffrance du monde agricole, mais on ne peut pas continuer à le faire vivre sous perfusion, à coup de subventions

Eric Brunet
 

J’entends la souffrance du monde agricole, mais on ne peut pas continuer à le faire vivre sous perfusion, à coup de subventions. C'est l'avis d'Eric Brunet. D'accord? Pas d'accord? On en débat dès 14h dans Radio Brunet. J’entends la souffrance du monde agricole, mais on ne peut pas continuer à le faire vivre sous perfusion, à coup de subventions