Jean-Pierre Mercier : "Il n'y a pas de blocage de l'usine, il y a une paralysie de la production"

Votre opinion

Postez un commentaire