Jeunes partis faire le jihad: "Ce sont souvent de bons élèves issus de milieux populaires"
 

Qui sont les jeunes qui partent faire le jihad? Contrairement à ce que l'on pourrait penser, bon nombre d'entre eux sont de bons élèves, bien intégrés, analysé Laurent Bonnelli, auteur de "La fabrique de la radicalité, une sociologie des jeunes djihadistes français".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire