Jihadistes françaises arrêtées en Syrie: "Le gouvernement cherche à s'en débarrasser"

Jihadistes françaises arrêtées en Syrie: "Le gouvernement cherche à s'en débarrasser"
 

Me Vincent Brengarth, l'avocat de Français partis rejoindre Daesh était l'invité de Bourdin Direct ce vendredi. Il a notamment réagi aux propos de Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, qui déclarait préférer que les femmes jihadistes soient jugées dans le Kurdistan syriens si les "droits de la défense étaient respectés".

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • barbie
    barbie     

    D'ailleurs ,comment sa ce fait qu'ils ont des avocats en France ??? ils ne sont pas chez nous ,et les avocats en France devraient allez là bas !

  • barbie
    barbie     

    La France ne peu pas allez les chercher ,sinon sa voudrait dire que nous somme complice de DAECH ,alors c'est mort pour eux !!

  • machin
    machin     

    Ils ou elles sont partis pour faire la guerre dans un autre pays et bien ils ou elles assument leur décision et doivent d'abord être jugés dans le pays ou ils ou elles se trouvent .
    Ils ou elles doivent assumer.

Votre réponse
Postez un commentaire