× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
La question du fn sème le trouble à droite
 

par Thierry Lévêque PARIS (Reuters) - Avant même de savoir si son candidat restera ou non à l'Elysée, la droite française est confrontée à la...

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • gigi44
    gigi44     

    Si la droite ETAIT moins laxiste elle serait moins tourmentée!! Sarkosy aurait du appliquer tout ce qu'il nous avait promis si il repasse et bien face a Hollande il devraitouvoir appliquer ENFIN toutes les mesures promises sinon MARINE FERA UN MALHEUR EN 2017

  • Chant du signe
    Chant du signe     

    Tous des raclures ces gens là vendrais leur mère pour un poste et du fric.
    Ils mettent la France à genoux.
    On devrait les traduire devant la justice pour trahisons. Envers la République .
    Cette république que mon grand père à défendu, que mon père à servi.
    Ils l'ont galvaudé,rabaissé, humilié.
    Et mes compatriotes qui élisent cette racailles d'état en sont les complices.
    Je ai honte pour mes parents m'ont pays.
    Ils ont conduits la France dans l'obscurantisme. Des jours sombres nous attendent.

  • bruitor
    bruitor     

    La droite veut les voix du FN mais ils peuvent garder Marine...

  • GAULOIS99
    GAULOIS99     

    Prise à partie par plusieurs personnes présentes au meeting de Nicolas Sarkozy au Trocadéro mardi, la journaliste a porté plainte. Une journaliste de Mediapart a porté plainte pour avoir été agressée mardi par des sympathisants de l’UMP lors du meeting du 1er mai du président-candidat Nicolas Sarkozy au Trocadéro à Paris, a annoncé le directeur du site d’information, Edwy Plenel, sur son blog.
    Marine Turchi raconte sur ce blog avoir été prise à parti par deux groupes de sympathisants différents et traitée de «sale gauchiste» alors qu’un badge l’identifiait comme journaliste de Mediapart. Ce site vient d'être montré du doigt par le camp présidentiel pour avoir relancé les accusations de financement illégal de la campagne de 2007 de M. Sarkozy par la Libye.
    La journaliste de 29 ans raconte également que le badge, attaché à un cordon passé autour de son cou, lui a été arraché par un homme puis jeté à terre, et qu’elle a été «secouée», sans être blessée, lorsqu’elle a traversé la foule pour tenter de quitter les lieux.
    Sur son blog, Edwy Plenel reproduit la première page du procès verbal de sa déposition à un commissariat de police du XVIème arrondissement, qui qualifie les infractions de «violences volontaires légères».
    Mediapart a publié samedi un document attribué à un ex-dignitaire libyen affirmant que Tripoli avait accepté de financer pour «50 millions d’euros» la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.
    M. Sarkozy a riposté en qualifiant ces allégations d'«infamie» et déposé plainte contre M. Plenel et deux journalistes de Mediapart, ce qui a amené le parquet de Paris à ouvrir lundi une enquête préliminaire pour «faux et usage de faux» et «publication de fausses nouvelles».

  • wylroy
    wylroy     

    Ils vont perdre les présidentielles à force d'escroquer les français. Le FN dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas, les Ffrançais ont besoin de franchise et Marine LE PEN le fait très bien.

Votre réponse
Postez un commentaire