"La psychiatrie ne protège pas la société française de ses malades dangereux!"
 

Pour Pascal Perri, "la psychiatrie ne protège pas la société française de ses malades dangereux !". D'accord? Pas d'accord? Votez et écoutez Radio Brunet de 13h à 14h sur RMC. "La psychiatrie ne protège pas la société française de ses malades dangereux!"

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • michel38000
    michel38000     

    Bonjour pascal,
    je vous apporte mon témoignage sur le centre psychiatrique de St Egreve à Grenoble.
    j'ai du faire à de nombreuses reprises des HDT (hospitalisation de force à la demande d'un tiers) pour mon mon père qui souffrait de démence . . j'avais à cette époque évoquait le sujet avec le centre psychiatrique de St Egreve qui m'avait donné 2 réponses pour justifie le fait de ne pas garder mon père:
    - Il n'y avait pas de place pour recevoir et hospitaliser mon père..... (faute de moyen).
    - il n'avait pas d'antécédent à risque pour la population.
    mon père avait dc regagné son domicile, mais avec le risque d'un passage à l'acte....j'avais ensuite alerté la mairie ou résidait mon père, la gendarmerie, le préfet, le president de la république en vain.... seul 1 psychiatre formidable du centre avait accepté de l'interner contre l'avis d'autre psychiatre et un conseiller general pour me trouver un placement dans un autre centre.....

    Bonne continuation.
    michel

  • Raleuse 88
    Raleuse 88     

    Effectivement, les malades ne sont pas suivis, ni par la justice, ni par un médecin, ni par le Préfet. J'ai un neveu qui relève de la psychiatrie. Il ne prend plus de traitement depuis des mois, il est dans son monde où nous sommes tous ses ennemis. Il est dans la nature et tout peut arriver. Il serait temps de prendre réellement des mesures MM. les psy. et autres.....

  • Biip
    Biip     

    Bonjour Pascal.
    Pour mémo, la formation d'infirmier psychiatrique a été abrogé par le gouvernement Rocard en 1992.
    Les infirmiers psychiatriques ont été mis en voie d'extinction le 1er décembre 2010 par M. Sarkozy...
    La loi psychiatrie du 5 juillet 2011, enlève le droit au psychiatre d'hospitaliser un patient dangereux, responsabilité, désormais réservée au seuls JUGES !!!

  • Biip
    Biip     

    Bonjour Pascal.
    Pour mémo, la formation d'infirmier psychiatrique a été abrogé par le gouvernement Rocard en 1992.
    Les infirmiers psychiatriques ont été mis en voie d'extinction le 1er décembre 2010 par M. Sarkozy...
    La loi psychiatrie du 5 juillet 2011, enlève le droit au psychiatre d'hospitaliser un patient dangereux, responsabilité, désormais réservée au seuls JUGES !!!

  • Biip
    Biip     

    Bonjour Pascal.
    Depuis la loi du 5 juillet 2011, ce ne sont plus les experts-psychiatres, mais les Juges qui décident des hospitalisations en UMD (Unité pour Malades Difficiles).
    Comme le disait un infirmier à la fin des Grandes Gueules, il n'y à plus d'infirmiers hommes, remplacés par des aides-soignants, aux compétences limités, et quasiment que des infirmières.
    Les directeurs d'hôpitaux n'hésitent pas à rogner sur ce personnel infirmier spécialisé, qui a été mis en voie d'extinction le 1er décembre 2010 !!!

  • Biip
    Biip     

    Bonjour Pascal.
    Depuis la loi du 5 juillet 2011, ce ne sont plus les experts-psychiatres, mais les Juges qui décident des hospitalisations en UMD (Unité pour Malades Difficiles).
    Comme le disait un infirmier à la fin des Grandes Gueules, il n'y à plus d'infirmiers hommes, remplacés par des aides-soignants, aux compétences limités, et quasiment que des infirmières.
    Les directeurs d'hôpitaux n'hésitent pas à rogner sur ce personnel infirmier spécialisé, qui a été mis en voie d'extinction le 1er décembre 2010 !!!

  • Biip
    Biip     

    Bonjour Pascal.
    Depuis la loi du 5 juillet 2011, ce ne sont plus les experts-psychiatres, mais les Juges qui décident des hospitalisations en UMD (Unité pour Malades Difficiles).
    Comme le disait un infirmier à la fin des Grandes Gueules, il n'y à plus d'infirmiers hommes, remplacés par des aides-soignants, aux compétences limités, et quasiment que des infirmières.
    Les directeurs d'hôpitaux n'hésitent pas à rogner sur ce personnel infirmier spécialisé, qui a été mis en voie d'extinction le 1er décembre 2010 !!!

  • Biip
    Biip     

    Bonjour Pascal.
    Depuis la loi du 5 juillet 2011, ce ne sont plus les experts-psychiatres, mais les Juges qui décident des hospitalisations en UMD (Unité pour Malades Difficiles).
    Comme le disait un infirmier à la fin des Grandes Gueules, il n'y à plus d'infirmiers hommes, remplacés par des aides-soignants, aux compétences limités, et quasiment que des infirmières.
    Les directeurs d'hôpitaux n'hésitent pas à rogner sur ce personnel infirmier spécialisé, qui a été mis en voie d'extinction le 1er décembre 2010 !!!

Votre réponse
Postez un commentaire