"Lait = viol": le patron de la fromagerie dégradée par des vegans radicaux s’est senti "agressé"
 

Dimanche matin, Thierry Fournier, le patron de la Crèmerie lyonnaise, dans le 5e arrondissement, a découvert que sa vitrine avait été prise pour cible par des vegans radicaux. Si les dégâts matériels sont superficiels, la violence des messages -"lait = viol", "lait = meurtre"-  a touché ce commerçant. Il s’explique à RMC.fr.

Votre opinion

Postez un commentaire