En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des policiers de la Bac.
 

Après l'attaque de quatre policiers samedi soir à Viry-Châtillon, les policiers sont appelés à une grève du zèle ce mardi. RMC a recueilli le témoignage de Thomas, policier de la Bac de nuit, qui décrit son quotidien face à des délinquants qui n'ont peur "ni de la police, ni de la justice".

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • ancien
    ancien     

    Je n'utiliserai aucun des qualificatifs redondants de nos "gouvernants" je trouve lamentable d'en ^^etre arrivés là : la police n'est pas faite pour se faire dégommer par des gus contre lesquels on ne fait rien. Nos "gouvernants" devraient être privés de tous les services de protection qu'ils utilisent si largement, peut-être auraient ils plus de considération pour ce personnel.

  • ancien
    ancien     

    Je n'utiliserai aucun des qualificatifs redondants de nos "gouvernants" je trouve lamentable d'en ^^etre arrivés là : la police n'est pas faite pour se faire dégommer par des gus contre lesquels on ne fait rien. Nos "gouvernants" devraient être privés de tous les services de protection qu'ils utilisent si largement, peut-être auraient ils plus de considération pour ce personnel.

  • ancien
    ancien     

    Je n'utiliserai aucun des qualificatifs redondants de nos "gouvernants" je trouve lamentable d'en ^^etre arrivés là : la police n'est pas faite pour se faire dégommer par des gus contre lesquels on ne fait rien. Nos "gouvernants" devraient être privés de tous les services de protection qu'ils utilisent si largement, peut-être auraient ils plus de considération pour ce personnel.

Votre réponse
Postez un commentaire