× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Le doute a eu raison de jean-louis borloo
 

PARIS (Reuters) - Jean-Louis Borloo voulait tracer "un chemin de grand optimisme" en incarnant une alternative centriste lors de l'élection...

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • fofolle
    fofolle     

    Dans mon jugement, il n'y a eu aucun doute, il retournerai vers Sarkozy.

  • marianne87
    marianne87     

    Dixit Borloo: Je n'en ai pas parlé à mes amis car ils auraient pu me faire changer d'avis. Quel courage !!!!! En fait Borloo n'est qu'une des nombreuses marionettes du roi Sarkosy. A quand une vraie révolution du peuple Français ???????

  • jem59
    jem59     

    beaucoup d'électeurs voyaient en Borloo un échappatoire de Sarkozy.rien ne dit que les voix se reporteront sur bayrou,qui ne sait se qu'il veut un coup à gauche un coup à droite.
    je pense que la droite c'est fait à l'idée de prendre une raclée en 2012,déjà à UMP certains savourent car ils pensent que la gauche ne pourra répondre présent tant la pente est dure.

  • pluz
    pluz     

    ça s'appelle......... manger à toutes les gamelles je trouve cela détestable//

  • emen
    emen     

    Pas mal du tout votre vision des futurs événements " S 115 ", je n'y avais pas pensé, mais pourquoi pas, attendons la fin de la primaire du PS.

  • S 115
    S 115     

    Un coup de pied dans une fourmilière ne provoquerait pas autant de raffut que le retrait de la candidature de Jean Louis Borloo.Et tous les “experts” de la politique de disserter et expliquer les raisons de ce retrait ,d’une manière docte et sentencieuse.Je crois que tout le monde se trompe:le président du Parti Radical est conscient du cataclysme qui va balayer la Droite et l’UMP.Il se positionne pour être une des composantes du futur gouvernement de Gauche.Il va lâcher Sarkozy et se rallier au candidat issu des primaires socialistes.Il se verrait bien avec le portefeuille de l’Ecologie ou un ministère encore plus important.Nous verrons si il ne se prononcera pas pour une alliance “républicaine” et un gouvernement d’ouverture.

    C Vezon

Votre réponse
Postez un commentaire