"Le nouveau gouvernement est plus technocratique que politique, avec un risque d'erreurs plus grand"
 

Le gouvernement Edouard Philippe II, présenté mercredi en fin de journée, fait la part belle aux nouveaux visages issus de la société civile, avec une représentation accrue de technocrates. Pour Olivier Rouquan, politologue et constitutionnaliste, ce nouveau gouvernement est une conséquence du "dégagisme" et de la volonté de renouvellement politique.

Votre opinion

Postez un commentaire