"Le Parti socialiste est à la rue. Il n'a plus ni tête, ni corps, ni rien"
 

François Hollande s'est rendu dimanche peu au siège du PS rue de Solférino, après avoir transmis les clés de l'Elysée à son successeur, Emmanuel Macron. Vivement applaudi, il a été accueilli par une banderole "Merci" déployée sur la devanture du siège. Un accueil chaleureux critiqué par la Grande Gueule Gilles-William Goldnadel.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Vinals
    Vinals     

    Je ne suis pas socialiste, mais il ne faut pas croire au Père Noel, les sympathisants socialistes seront toujours là et le parti se redressera malgréles " brutus " de En Marche ".

Votre réponse
Postez un commentaire