× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Chiffres-clés de la dette publique française
 

par Yves Clarisse PARIS (Reuters) - Les socialistes français risquent d'être contraints d'adopter une "règle d'or" à l'allemande enserrant les...

Votre opinion

Postez un commentaire

26 opinions
  • marie69
    marie69     

    hihihihi-- vous n'aviez pas encore vu que la communauté européenne était à essence communiste ??? pourquoi l obligation faite aux paysans de laisser leurs terres en jachère contre la perception de subventions ne vous avaient pas ouvert les yeux ?? pourtant c est exactement ce qu avaient fait les communistes en Russie : empécher les paysans de nourrir la population locale .. maintenant nous allons acheter nos pommes en pologne, nos tomates en espagne etc etc.. et le petit peuple crève de faim..

  • SMAGGHE
    SMAGGHE     

    C'EST UNE REFLECTION MÉDIOCRE

    ELLE EST COMPLÉTEMENT FOFOLLE

    la règle d'or devrait exister dans tout les foyers ,en effet on peut vivre sans deux frigos ,sans quatre téléphones ,sans trois télé ,sans trois paquets de cigarettes ,sans trois bouteilles de pastis ,sans quatre semaines a la mer ou a la montagne et j'en passe et des meilleurs ,tous mais tous ,de l'ouvrier au plus riche on devrait tous vivre autrement

    mais de toute façon on y va car il va falloir travailler plus et travailler plus s'est pas soixante heures c'est 39 heures ou quarante par semaine ,il va falloir revenir a quatre semaines de congés et j'en passe et des meilleurs car tant que vous de gauche ,je vous signal que je suis cadre après avoir été ouvriers ,tant que vous d e gauche vous n'aurez pas compris et appris que deux plus ça fait quatre et pas six on sera dans la merde

    les Français n'ont rien a faire avec les allemands ,les allemands sont forts tout simplement parce qu'ils savent eux qu'il faut trente pour cent de loisir et soixante dix pour cent de travail pour avoir le social et les loisirs ,mais la gauche française est persuadée de ça connerie ,elle croie le contraire

    et bien continuez et bientôt on sera allemand
    ils y seront arriver quand même à cause des cons

  • LA CRITIQUE
    LA CRITIQUE     

    VOUS ME FAITES TOUS RIRENT

    VOUS ÉTÉS PERSUADER QUE SI C'EST HOLLANDE QUI PASSE CE SERA FINI LES PROBLÈMES

    MES PAUVRES NE CROYEZ PAS QUE HOLLANDE VA RÉUSSIR A DONNE TROIS MILLES EUROS PAR MOI A TOUT LE MONDE OU QUE MELLANCHON VA SAUVER LES OUVRIERS DU TRAVAIL ET QU'ILS SERONT TOUTE L4ANN2ES EN VACANCES

    TOUT CELA N'EST QUE FOUTAISE EUX ILS SAVENT CE QU'IL FONT CAR MELLONCHON COMME HOLLANDE C4EST ËTRE ELU QU'ILS VEULENT ET ILS EN ON RIEN A FAIRE DE METTRE LA FRANCE DANS LA MERDE COMME LES ARRIVISTES ?CAR IL YA LES ARRIVISTES D E DROITE ET CEUX DE GAUCHE ,LES ARRIVISTES DE GAUCHE SONT PLUS DANGEREUX QUE CEUX DE DROITE CAR EUX ILS PIQUENT DIRECTEMENT L4ARGENT DES IMPÔTS EN GÉRANT COMME DES ABRUTIS ET LES AUTRES SONT PAS MIEUX

  • fofolle
    fofolle     

    La droite y tient beaucoup trop, cela cache forcement quelque chose mais quoi????????????????

  • Pourquoiunpseudo
    Pourquoiunpseudo     

    La règle d'or (O%) pas besoin de l'inscrire dans les traités ou la constitution et ce pour 2 raisons. 1 - si un état veut faire un budget à 0%, c'est à lui d'en prendre la responsabilité et de le valider démocratiquement avec ses instances. Il n'y a pas à le mettre dans un texte constitutionnel (l'économie n'a rien à faire dans un tel texte, les derniers à l'avoir fait sont les constitutions des ex pays de l'europe communiste et de l'URSS). 2 - c'est coincé la souveraineté de l'état notamment s'il veut faire des plans de relance ou prendre le contrôle de certains secteurs de l'économie. Au delà de ces 2 points, est-il encore pertinent de vouloir au mépris de la démocratie et des peuples sauver ce système. Conserver l'euro, oui mais plus dans ces conditions. D'ailleurs,la perspective pour l'allemagne de perdre son triple A montre bien que son système n'est pas meilleur non plus. L'urgence est de mettre fin au traité de maastricht en ce qui concerne la zone de libre échange et du tarif extérieur vis à vis des pays tiers afin de défendre l'emploi et donc aussi les entrées fiscales par l'impôt sur les revenus.

  • cello
    cello     

    1 millions de chomeurs ,100 milliards par an de déficit durant 5 ans , et monsieur voudrait désormais que tout le monde participe au redressement de ses conneries puis quoi encore , va t-il accepter les sugestions de la gauche , une régle d'or lorsqu'on a depensé plus qu'on en a , il est desormais tricard sarkozy , plus de ch"quier plus de carte bleue , banque de france monsieur pendant 5 ans , au revoir et au plaisir de ne plus nous revoir.

  • Ouaff
    Ouaff     

    L'économie, c'est d'abord la production. Les finances ne devraient être qu'un moyen.-----------------
    Mais, si les finances sont en mauvais état durablement, c'est dangereux pour l'économie. Et pour corriger cela, la rigueur est parfois nécessaire. Mais laquelle ?
    -------------------------------------------
    MAUVAIS EXEMPLE.------------Allemagne (1930). Ce pays est touché (plus vite que la France) par la crise de 1929. Le nouveau chancelier s'appelle Brüning. Il est certes membre du Centre Catholique (un parti comprenant des gens de droite et de gauche), mais il a été nommé comme "expert" (bref un "Mario Monti").-----------------Sa crainte : voir revenir l'effrayante inflation de 1923 (prix changeant dans la journée, achats avec des milliards de marks). Il mène donc une politique de DÉFLATION : austérité très forte, pas de dévaluation, pas de relance économique. Résultat : le mark est sain, mais on est passé de 12% de chômeurs en 1930 à 37% en 1932 (politiquement : Nazis = 2,6% en 1928, 37% en juillet 1932, au pouvoir en janvier 1933).------------------À un moindre niveau, le politicien du centre (ancien socialiste avant 1924, de droite après 1936) Laval mène la même politique en France en 1935 avec des résultats allant dans la même direction.
    ------------------------------------
    BON EXEMPLE, rappelé par Marie-France Garaud.--------------France (1958). Les finances sont dans un état calamiteux. Il faut demander de l'argent aux États-Unis pour payer les fonctionnaires.---------De Gaulle (avec Rueff et Pinay) lance une politique d'austérité. Mais, il a la maitrise de la monnaie : il dévalue le franc de 25%. Les exportations et les moindres importations réduisent les effets de la récession dûe à l'austérité.---------Et l'austérité n'est pas la seule politique : elle s'accompagne de soutien à la relance de la production.-----------Résultat : les finances sont sauvées et l'économie n'est pas ravagée. Ensuite, on pourra s'occuper de l'économie "réelle", tout en remboursant la dernière dette à l'étranger avant le départ du Général et il pourra se permettre de dire "la politique de la France ne se fait pas à la Corbeille" (traduction en 2011 : "les AAA, allez vous faire voir ailleurs").

  • Ouaff
    Ouaff     

    Certes, les déficits cumulés depuis 37 ans sont inacceptables.--------------------
    Mais, le combat contre les déficits doit dépendre de la politique et ne pas être constitutionnalisé.-----------------
    Quand on inscrit "dans le marbre" des règles économiques ou financières, on risque de se trouver un jour dans une situation qu'on n'avait pas prévue et d'être "coincés" par les blocages qu'on aura créés.
    -------------------------------
    On le voit d'ailleurs avec les traités européens qui nous "plombent". Maastricht et Lisbonne, c'est la lutte contre la seule inflation, c'est le refus (unique au monde) d'emprunter à la BCE.
    ---------------------------------
    Autre contrainte. Les "cabris" qui nous ont concocté l'Union Européenne actuelle (de Delors et Mitterrand à Sarkozy) ont bradé notre souveraineté (cf aussi le Conseil Constitutionnel, sous Roland Dumas, qui rendait les directives européennes supérieures aus lois nationales).
    -------------------------Finalement, on constate qu'ils nous ont mis sous la tutelle non d'organismes supra-nationaux comme ils le voulaient (Commission de Bruxelles, ...) mais des marchés et de l'Allemagne.
    -------------------------------
    Ce dernier pays a géré l'intégration européenne de façon plus intelligente que nous en sauvegardant ses intérêts (comme Bismarck !). L'euro est en fait un euro-mark. L'Allemagne refuse les directives européennes si elles vont à l'encontre de ses intérêts.----------------------Elle peut donc se permettre d'imposer ses choix aux autres. Dans cette affaire, les Allemands ne sont pas critiquables ("Bismarck", ce n'est pas une insulte pour un Allemand), mais nos dirigeants depuis 25 ans le sont.------------Ils nous ont entrainés dans une nasse.

  • Ouaff
    Ouaff     

    Sur ce sujet, il y a plusieurs niveaux de débats : l'électoralisme, le côté contraignant, bons et mauvais exemples passés de politique de rigueur.
    ------------------------------------
    D'abord, le "jeu de rôles" électoraliste. Orfèvre en la matière = Sarkozy. En 2007, Bayrou propose cette "règle d'or", Sarkozy est contre. Il n'est pas seul responsable du déficit (existant depuis 1974, dû aux mauvaises gestions, mais aussi au fait d'emprunter sur les marchés et non à la Banque de France depuis 1973). Mais, sa gestion a "laissé courir" les déficits (y compris avant la crise de 2008 qui a contraint TOUS les pays à accroitre la dépense publique).
    -----------------------------------
    Puis, Sarkozy attend que le PS ait la majorité au Sénat pour se "réveiller", proposer cette "règle d'or" à laquelle il semblait n'avoir pas pensé quand il avait les moyens de la faire passer. C'est, pour l'essentiel, pour piéger le PS.
    ----------------------------------------
    Le PS a senti le piège (ce parti ne "se tire pas toujours une balle dans le pied"). Donc, il refuse de se laisser entrainer.
    ------------------------------------
    Mais, il "navigue" entre 2 "écueils" pour lui. Parfois, il dit que ce genre de texte ne doit pas être constitutionnalisé (dans certaines circonstances, il y a de "bons" déficits pour relancer l'économie, il y a surtout des dettes acceptables si elles restent dans le pays). Parfois, il dit qu'il fera voter un tel texte une fois au pouvoir.

  • articlem
    articlem     

    NON non pas question que le PS signe cette connerie, pas de cadeaux a SARKO, qu'il se débrouille tout seul, si on en est là c'est entièrement de sa faute.
    Le PS se débruillera avec l'europe, il ne faut pas qu'ilse laisse faire.

Lire la suite des opinions (26)

Votre réponse
Postez un commentaire