"Le populisme ne me fera pas changer de position": dans le Gard, le président du Conseil général ne veut pas revenir au 90 km/h

"Le populisme ne me fera pas changer de position": dans le Gard, le président du Conseil général ne veut pas revenir au 90 km/h
 

Denis Bouad a déclaré vouloir respecter le temps de l'expérimentation qui est de deux ans. Au grand regret de certains automobilistes qui réclament un retour à la limitation à 90 km/h sur les routes secondaires.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire