Le PS lance la guerre des primaires