Mis à jour le
Les 35 heures : l'éternel sujet de discussion
 

Hier mardi, lors d'une convention UMP, le sujet sensible des 35 heures a été mis sur la table. La majorité est entrée en campagne, mais pour quelle élection ?

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • BLUESEA
    BLUESEA     

    Nous ne sommes plus au 18 ou 19ème siècle.Aujourd'hui nous avons à ,nous confronter à la mondialisation et le fait d'être campé sur des positions acquises dans le passé démontre une incapacité à s'adapter et à évoluer .Ne pas bouger nous conduira à être demain rétrogradés à nombres de pays émergents qui auront eux ,émergés.Nous nous aurons régressé.

  • waiwe
    waiwe     

    y'en a marre de sarko et sa clique,Coppe le plus arriviste de toute la bande, l'imfame Coppé, vivement dans 8 mois!

  • DRAREG
    DRAREG     

    Depuis le 19è siècle, la droite n'a jamais admis la réduction du temps de travail. Il faut bien avouer que pour un employeur, l'idéal est d'avoir des employés malléables et corvéables à merci. Les grandes fortunes Françaises que gèrent aujourd'hui leurs héritiers, ont bâti leurs fortunes sur l'exploitation éhontés des enfants, des femmes, et des hommes. Le temps de travail était dicté par la seule production, et ce sont les médecins qui l'ont fait d'abord réduire pour éviter une trop grande mortalité.
    Un salarié mort n'était plus productif, alors le patronat dû admettre et accepter de limiter le temps de travail. Ensuite l'exploitation des enfants choqua un peu l'opinion internationale, et les humanistes dont Jean-Jaurès et là encore, le patronat dû composer.
    La natalité souffrit du travail des femmes avec une mortalité infantile en progression, alors il leur fallu réglementer cette exploitation. Puis les salariés s'organisèrent et se rassemblèrent pour se défendre et se créer des droits. De 70 heures par semaine puis 60, puis 52, et 40, à 35 heures aujourd'hui, l'homme, le salarié conquis des droits et le droit de vivre une vie d'être humain. La droite et le patronat n'ont pas lâché prise et trouvent des alliés même au sein des travailleurs, pour combattre les acquis sociaux chèrement acquis. La lutte des classes n'est pas terminé, et la crédulité collaboratrice de certains salariés, rendent la justice sociale plus difficile qu'elle ne devrait être.

  • bla
    bla     

    la droite français n'a eu aucun courage contrairement aux ANGLAIS, ALLEMAND, PAYS NORDIQUE !

  • bla
    bla     

    C'est vraie qu'a gauche les VIP de luxe donne des leçons de partages, d'économie et planque leurs pognon à l'étranger !!

  • bla
    bla     

    manque de courage de la droite, et si MARTINE PASSE bientot les 32 heures et continuons à emprunter pour payer la fonction publique, régimes trés spéciaux et nos politiques

  • En avant les moutons
    En avant les moutons     

    parce que tout simplement déseclavager notre société en baissant les heures de travail à été certainement l'une des meilleur actions de ces dernière années par la gauche et que cela embête bien la droite qui ne peut proposer mieux, la preuve c'est qu'il s'avère que les 35h n'ont jamais été a cause des problème économique français contrairement à ce que la droite a souvent tentée d'avancer, bien au contraire. Aujourd'hui des terroristes de nos avancée sociales et humabnistes comme Copés veulent réesclavager de nouveau la société française sous le prétexte régressif de s'alligner aux modèles arriérés des autres pays de l'union européenne, ceci au lieu d'inviter ces fameux pays à prendre modèle sur la France.

  • crainquebille15
    crainquebille15     

    Ils sont capable de tout faire de tout changer sauf de faire baisser le chomage.

  • goyave
    goyave     

    Partageons la poire en deux pour bien faire : 37 heures.
    Avant c'était 39 h, là ce sera moindre mal.
    Tout le monde sur le même pied d'égalité :
    37heures ni + ni -

  • goyave
    goyave     

    en Hongrie ou en Grèce puisque ses pays d'origines et aussi d'Actualité avec les gros chèques qu'on leur donne. M. Sarkozy est très content à n'en point douter. Il plume les Français et aide ses congénères. Elle est pas belle l'Europe !

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire