Les "coffee shops" sont-ils dans l'illégalité?
 

De plus en plus d’établissements vendant des dérivés du cannabis s’ouvrent dans la capitale. Tous affirment être en légalité avec la loi qui n’est pourtant pas très clair sur le sujet. La ministre de la Santé quant à elle, dit vouloir mettre un terme à cette vente.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire