En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Comment prendre en charge les enfants du jihad de retour en France
 

ENQUÊTE RMC - Selon les derniers chiffres des services de renseignement, près de 460 enfants français grandiraient aujourd’hui en Syrie ou Irak.  Comment sont pris en charge ces enfants à leur retour en France?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • ancien
    ancien     

    Parce que les vacances sont terminées ????

  • free_13
    free_13     

    c'est très simple, pas de retour autorisé.

  • chris-off
    chris-off     

    Pourquoi ce poser la question ? Es ce que l'on me retire mon amende quand je dépasse la limite " autorisée " ??? la réponse est " NON " à 100 % et je dois payer ma dette à la société !!! La aussi la limite à été franchie, alors la question ne se pose pas ....Ils n'ont qu'a chercher d'autres pays qui veuillent bien les accueillir ou bien encore mieux , rester la ou il s désiraient tant s'installer !!!

  • danbas84
    danbas84     

    Ce sont des grenades dégoupillées aui reviennent en France.
    Je ne vois pas très bien pourquoi nous les accueillons d'ailleurs et à quel titre car pour moi parents et enfants ont perdu et leur âme et leur identité francaise.
    Nous avons de la chance encore que notre gouvernement et assos n'ai pas fait une haie d'honneur à leur retour ....

  • Yop123
    Yop123     

    Il n'y a pas à accepter le retour de gens dangereux pour notre pays, et il y a une loi en plus, qui existe pour mettre hors d'état de nuire ce genre de cas :

    Article 411-4 :

    « Le fait d'entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, en vue de susciter des hostilités ou des actes d'agression contre la France, est puni de trente ans de détention criminelle et de 450 000 euros d'amende.

    Est puni des mêmes peines le fait de fournir à une puissance étrangère, à une entreprise ou une organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou à leurs agents les moyens d'entreprendre des hostilités ou d'accomplir des actes d'agression contre la France ».

    Parler de retours de djihadistes avec leur famille en France, c'est ahurissant. Ils représentent un danger pour les Français, point.

Votre réponse
Postez un commentaire