La privatisation d’ADP doit-elle se décider par référendum?
 

En deux générations, les choix de prénoms des descendants d'immigrés s'éloignent de ceux de leurs pays d'origines. Ils se rapprochent ainsi de la population majoritaire, qui opte pour des prénoms de plus en plus diversifiés. C’est les conclusions de l’enquête de l’Institut national d’études démographiques, publiée ce mercredi. Les prénoms sont-ils des marqueurs d’intégration?

Votre opinion

Postez un commentaire