GG
 

Dans la Drôme, un salarié d’Amazon a été licencié pour faute grave après avoir soutenu une action de blocage sur son lieu de travail par des "gilets jaunes". Dans son courrier de licenciement, Amazon lui reproche des propos "d'une singulière gravité" tenus sur Facebook. Cet employé se disait "content" du blocage du site. Le salarié va saisir les prud'hommes. Licencié d’Amazon pour avoir incité au blocage des "gilets jaunes": délit d’opinion?

Votre opinion

Postez un commentaire