Macron, le lundi 3 juillet
 

C'était le premier grand discours d'Emmanuel Macron. Lundi, il s'est exprimé devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles. Élodie Mielczareck, sémiologue, experte en langage verbal et non verbal, revient sur cet exercice de style très calibré.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • chopine
    chopine     

    En politique,il faut se mèfier des beaux parleurs,ils sont dangereux.
    Amusons la galerie avec des rèformes qui n amèlioreront en rien la vie de celui ou celle qui vit dans la pauvretè quand ce n est pas la misère.
    Les français attendent autre chose que des beaux discours.

Votre réponse
Postez un commentaire