Manuel Valls trahit-il ses engagements?
 

"Valls va appeler à soutenir Macron dès le premier tour": l'article du Parisien est sans équivoque. Démentie, l’information fait pourtant le tour des rédactions et suscite la polémique. Reste que dans ce vrai-faux effet d'annonce, subsiste l'impression tenace que Manuel Valls prépare le terrain. Le principal intéressé confie même: "Je ne peux pas apporter mon parrainage à Benoît Hamon". Un geste ultra-symbolique, alors qu'il avait, comme tous ses adversaires, juré allégeance au vainqueur de la primaire socialiste. Manuel Valls trahit-il ses engagements?