GG
 

Deux jours après le saccage des Champs-Élysées, Édouard Philippe a annoncé lundi après-midi une série de mesures sécuritaires. Parmi celles-ci, le limogeage de Michel Delpuech, le préfet de police de Paris. Aussi, le chef de l’État a précisé : "Nous interdirons les manifestations se revendiquant des gilets jaunes dans les quartiers les plus touchés dès que nous aurons connaissance de présence de manifestants ultras". Mesures anti-violence: sont-elles suffisantes pour arrêter la casse?

Votre opinion

Postez un commentaire