Meurtre de Mireille Knoll: le mobile antisémite remis en cause par l'un des suspects
 

Deux mois après le meurtre de la retraitée juive de 85 ans, retrouvée tuée au couteau et brûlée dans son appartement du XIe arrondissement de Paris, le mobile antisémite du meurtre est remis en question. 

Votre opinion

Postez un commentaire