Mila est-elle devenue un symbole de la liberté d’expression ?
 

L’adolescente de 16 ans, qui s'était filmée sur les réseaux sociaux en train de critiquer l'islam, a revendiqué hier soir sur le plateau de Quotidien son droit au blasphème, tout en regrettant la vulgarité de ses propos. « Il fallait que je montre une image différente que la fille sur cette vidéo », s’est-elle justifiée. Depuis, l’affaire Mila a relancé le débat autour de la liberté d’expression, du droit au blasphème et de ses limites. Mila est-elle devenue un symbole de la liberté d’expression ?

Votre opinion

Postez un commentaire