× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
« Les coulisses de la politique » du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC, avec Christophe Jakubyszyn.
 

Avant le duel Aubry/Hollande de ce mercredi soir, Arnaud Montebourg, le 3e homme pose ses conditions. On attendait une consigne de vote, c'est finalement une interrogation écrite qu'il fait subir aux deux finalistes.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • LISAPRUNNE
    LISAPRUNNE     

    Je pense qu'Arnaud de Montebourg a tout à fait raison, AUBRY et HOLLANDE ne feront rien bouger, ils ont trop peur de perdre l'électorat qui veut que rien ne change!
    Par écrit au moins c est clair et nous cytoyens, seront éclairés et à même de juger. Faire participer le peuple c est plutôt positif et je suis pour un référendum en ce qui concerne des sujets importants. C EST LA DEMOCRATIE ET NON LE POTILIQUEMENT CORRECT QUI OUI OUI A TOUT! Restons éveillés..

  • rose des vents
    rose des vents     

    Montebourg hier soir est retombé dans ses travers: une certaine suffisance et un certain maniérisme. Le "succès" lui est monté à la tête. Son explication était à la limite du chantage! Comme s'il ne savait pas ce que comportait le programme de ses deux collègues ("impétrants" !!!!). Il regarde tout simplement où ce sera le plus intéressant pour lui. Il est évident que les électeurs de Hollande et Aubry n'ont pas envie de se retrouver avec le programme de Montebourg ! Et s'ils veulent montrer une politique ferme, ils ne doivent pas céder dès le début. Aubry, pour laquelle je voterai, reste droite dans ses bottes. Bravo. Il semble que Hollande fasse de même, c'est tout à leur honneur. Finalement le petit show déplaisant de Montebourg hier soir risque de lui retomber sur le nez!

  • Choubidou
    Choubidou     

    Cinquième question de Montebourg à Aubry et Hollande
    Est-ce que les candidats PS s'engagent à mettre un terme aux 15 ans d’impunité qui ont été garantis au directeur de campagne de F. Mitterrand passé avec 30 MF et sans fracas à travers le Parquet de Paris et la Direction des affaires criminelles et des grâces, afin de préserver le rapprochement de deux journaux qu’on lit tous les jours ?
    Voir Sm Usm Commission des lois Assemblée et Sénat

Votre réponse
Postez un commentaire