En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Morts de Kenzo, Yanis, Tony… Le gouvernement lance un plan de lutte contre les violences sur les enfants
 

Kenzo, Yanis, Tony… Après plusieurs affaires de maltraitances d'enfants ces derniers mois, le gouvernement a décidé de lancer, ce mercredi 1er mars, un vaste plan de lutte contre les violences faites aux enfants. RMC vous présente les détails de ce plan.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Manu Mid
    Manu Mid     

    Selon l'insern c'est 2 enfants par jour qui meurent. 9 se sont ceux connu des médias on est le 5e jour de l'année ce qui veut dire environ 118 enfants décédé de maltraitance.
    Un soucis dénoncé par le plan interministériel c'est un vrai décompte des enfants décédé de maltraitance et bue vraie informations. Les média sont au courant d'environ 8% des décès. Une part très infime finalement.

  • Christopher Dit Bal
    Christopher Dit Bal     

    ENFIN il y a du mieux ... !! J'ai lu au travers du livre de Céline Raphael - La démesure - Elle raconte au travers de son livre son parcours hors-norme pour lever le tabou de l’enfance maltraitée. C'est un texte optimiste sur la reconstruction : après les violences subies dans sa propre famille, puis dans les familles d’accueil et les foyers de placement ; Céline Raphaël a fait condamner son père, permis à sa sœur de s’extraire de sa famille maltraitante, et poursuivi ses études...

  • Christopher Dit Bal
    Christopher Dit Bal     

    ENFIN il y a du mieux ... !! J'ai lu au travers du livre de Céline Raphael - La démesure - Elle raconte au travers de son livre son parcours hors-norme pour lever le tabou de l’enfance maltraitée. C'est un texte optimiste sur la reconstruction : après les violences subies dans sa propre famille, puis dans les familles d’accueil et les foyers de placement ; Céline Raphaël a fait condamner son père, permis à sa sœur de s’extraire de sa famille maltraitante, et poursuivi ses études...

Votre réponse
Postez un commentaire