× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Eric Besson, sur BFMTV et RMC.
 

Invité ce lundi de Bourdin 2012 sur RMC/BFMTV, le ministre de l'Industrie Eric Besson écarte l'idée suggérée par certains économistes de nationaliser les banques françaises pour les protéger de la crise européenne.

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • Joly eva
    Joly eva     

    Il n'y a qu'Eva Joly pour s'attaquer concrètement au problèmes, hollande et d'autres sont pour la continuitée de ce système mondialiste ainsi que le cumul des mandats, SAUF Eva Joly !

  • The_Frog
    The_Frog     

    Sur une radio au dessus du ras-des-pâquerettes, Axel de Tarlet (France 5) explique que les Anglais songent à interdire aux banques de dépôt de faire de la finance. Si les banques se contentaient de faire leur métier, c-a-d de faire du crédit aux entreprises, il n'y aurait pas la crise.

  • Ouaff
    Ouaff     

    Bien sûr, en complément aux solutions ci-dessus, il faut échapper à la coupe des marchés et de leur corollaire, les agences de notations.---------------Pour cela, il faut abroger la loi de 1973 (dont le but était de lutter contre l'inflation, mais ce n'est pas le combat prioritaire aujourd'hui) et revenir aux emprunts à la Banque de France.
    -------------------------------------------
    En revanche, les solutions euro-fédéralistes soutenues par nombre de gens soi-disant "sérieux" sont très mauvaises.--------------Il y a 20 ans, on a pratiqué la "fuite en avant dans la supra-nationalité en créant la monnaie unique. On constate aujourd'hui que c'est un échec et même une catastrophe.--------------------------Alors, que disent les "cabris" (cf expression de De Gaulle) ultra-européïstes) ? La supra-nationalité est un échec : il faut plus de supra-nationalité. C'est leur rengaine depuis des décennies : leur politique ne marche pas, il faut donc aller plus loin (contatons que Staline raisonnait ainsi en URSS).
    ---------------------------------L'euro ne marche pas car c'est une monnaie "taille unique" pour des pays dont les économies n'ont rien de commun (Allemagne/Grèce, Malte ou Chypre/Finlande, etc ....). Par quel miracle un gouvernement économique européen unifierait-il ces politiques "culturellement" si différentes ? Utopie dangereuse !
    ------------------------------------
    Et les eurobonds ? C'est une solution proposée par Sarkozy mais refusée par Merkel. Le PS, toujours zélé pour les mauvais choix, reprochait à Sarkozy de ne pas s'être battu assez pour les imposer. Or, ces eurobonds seraient très dangereux : toute la zone euro serait à la merci de la moindre difficulté dans un pays de cette zone.----------------L'euro, monnaie unique, est une sottise car il ne laisse aucune souplesse (contrairement à ce qu'aurait fait une monnaie commune). L'euro empêche la Grèce de s'en sortir car elle est dans un "cercle vicieux" : elle doit faire de l'austérité, mais elle ne peut ni dévaluer ni jouer sur les taux d'intérêt, d'où récession, d'où plus d'endettement, d'où plus "d'aide" de l'UE. En réalité, on n'aide pas la Grèce, on l'assiste, mais la politique de Maastricht l'empêche de s'en sortir. Ici, l'assistanat, ce n'est pas la solidarité, c'est le contraire.
    ---------------------------------------
    En créant des eurobonds, on ne règlerait pas la crise de l'euro, on l'aggraverait car on introduirait une rigidité supplémentaire.

  • Ouaff
    Ouaff     

    Récemment, j'ai entendu un homme des marchés, Marc Fiorentino, demander la nationalisation (pour un temps limité) des banques.-------------------Sur le moment, j'ai été intéressé. Certes, la façon avec laquelle Mitterrand avait géré les nationalisations (scandale du Crédit Lyonnais) avait déconsidéré celles-ci.------------Mais, à cause de la poussée du néo-libéralisme et des turpitudes mitterrandesques, l'État a perdu toute possibilité de contrôler les banques.--------------------Mais, la solution Fiorentino, est-ce la bonne ? Rappelons que, lorsqu'on nationalise une entreprise, il faut indemniser les actionnaires de celle-ci. Indemniser avec nos impôts des gens qui se lancent depuis des années dans des spéculations hasardeuses ? Ah non !-----------------Et puis, ces "nationalisations-Fiorentino" ressemblent à "on nationalise les pertes, puis on privatise les gains". En effet, une fois que l'État aurait assaini ce secteur, selon Fiorentino, les banques seraient reprivatisées au bout de 3 ou 4 ans.
    ----------------------------------------
    Oui, il faut un secteur bancaire public (2 ou 3 banques qui seraient publiques et permettraient à l'État d'impulser sa politique économique). Oui, il faut un strict contrôle de l'État sur les banques, surtout si on les renfloue. Oui, il faut séparer strictement les banques de dépôts et les banques d'affaires (c'est le contraire qu'on a fait depuis plus d'une décennie, y compris sous le gouvernement Jospin).-------------------------------- Mais, il ne faut pas qu'en utilisant un terme "plus progressiste que moi tu meurs", le terme "nationalisations", cela revienne à donner de l'argent public aux banquiers qui ont failli.

  • Nemo me impune lacessit
    Nemo me impune lacessit     

    Prématuré ? Oui, il y a encore un peu de temps pour se goinfrer avec les copains gloutons.A côté du sujet ? Le vrai sujet est : "Il faut payer et faire abstraction de votre vie, finalement dénuée de sens, afin de vous décharger de votre faute d'avoir dépenser plus que de raison.". Gardez bien le cap, c'est comme ça qu'il faut penser.

  • pas d'accord
    pas d'accord     

    tout part de là.Avant 1973 il était interdit de pratiquer l'usure.Des petirs malins ont attendu que le Général meurt pour mettre en place une petite combine et gagner un peu d'argent.C'était sans compter sur les bassesses de certains humains.Le système à empirer et actuellement une bande de prédateurs se font péter la panse sur le pays. Il faut remettre tout le système à plat pour revenir au point de départ, punir très sévèrement avec effet rétroactif à 10 ans et reprendre tout ce qui a été détourné par cet artifice.

  • marny
    marny     

    Bientot sur "capital" pour nous faire une démo d'économie.Non je deconne !Toujours aussi peu convaincant ...

  • trismus37
    trismus37     

    Surtout que la France perdrait son AAA ! Et avec la loi scélérate de 1973, la France se ferait tondre !

  • HENRI8
    HENRI8     

    ...qui est visiblement prématuré, et très souvent à coté du sujet...

  • r2353
    r2353     

    il vaut rien

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire