NDDL: "Il n'y a pas du tout de main tendue de l'Etat", déplorent les zadistes
 

En visite surprise aux gendarmes en opération à Notre-Dame-des-Landes, le Premier ministre Edouard Philippe a assuré que l'Etat gardait "la main tendue" vers les zadistes, peu convaincus des propositions du gouvernement.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire