× RMC
Découvrez l'application
RMC
INSTALLER
Mis à jour le
Nicolas sarkozy se défend de dramatiser la situation économique
 

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy s'est défendu jeudi de dramatiser la situation économique quand il déclare que le programme économique de son...

Votre opinion

Postez un commentaire

24 opinions
  • YOYO2a
    YOYO2a     

    En réalité, le déficit de l'Etat vient en partie de l'empilement administratif du territoire qui crée des doublons : communes, communauté de communes, cantons, départements, régions. Aujourd'hui, il y a des doublons très coûteux qui doivent être supprimés pour éviter le gaspillage de l'argent public.
    Ce n'est pas moi qui le dit mais un journal économique alors un peu de vérité et un recadrage ne fait pas de mal.

  • YOYO2a
    YOYO2a     

    Documentation sur la dette
    Quand vous parlez de la dettes sachez de quoi vous parlez au moins au de dire des sotises et des accusations sans fondement. <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< La dette publique est une somme que l'Etat dépense à crédit faute de recettes suffisantes. Elle correspond à l'argent que dépense l'Etat pour payer les fonctionnaires (depuis 20 ans, les salaires des mois de novembre et de décembre des fonctionnaires sont payés par l'emprunt), aux comptes sociaux (dépenses maladie, vieillesse, chômage, famille), aux dépenses des collectivités territoriales. L'ensemble de la dette publique atteint en 2007, 1 300 milliards d'euros, ce qui correspond à 3 années et demie de budget de l'Etat, et à 64,2% du PIB. Pour payer ses dettes, l'Etat emprunte. En 2007, le montant des intérêts de ces emprunts est de 40 milliards d'euros, c'est-à-dire quasiment l'équivalent de ce que rapporte l'impôt sur le revenu. Toutefois, la France n'est pas en faillite, car ses actifs sont très largement supérieurs à son passif. En clair, l'Etat emprunte et parvient parfaitement à rembourser ses emprunts. En 2008, le budget présenté par François Fillon et Nicolas Sarkozy est en déficit de 41,7 milliards d'euros

  • YOYO2a
    YOYO2a     

    Quand vous parlez de la dettes sachez de quoi vous parlez au moins au de dire des sotises et des accusations sans fondement.
    <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
    <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
    La dette publique est une somme que l'Etat dépense à crédit faute de recettes suffisantes. Elle correspond à l'argent que dépense l'Etat pour payer les fonctionnaires (depuis 20 ans, les salaires des mois de novembre et de décembre des fonctionnaires sont payés par l'emprunt), aux comptes sociaux (dépenses maladie, vieillesse, chômage, famille), aux dépenses des collectivités territoriales. L'ensemble de la dette publique atteint en 2007, 1 300 milliards d'euros, ce qui correspond à 3 années et demie de budget de l'Etat, et à 64,2% du PIB.
    Pour payer ses dettes, l'Etat emprunte. En 2007, le montant des intérêts de ces emprunts est de 40 milliards d'euros, c'est-à-dire quasiment l'équivalent de ce que rapporte l'impôt sur le revenu. Toutefois, la France n'est pas en faillite, car ses actifs sont très largement supérieurs à son passif. En clair, l'Etat emprunte et parvient parfaitement à rembourser ses emprunts. En 2008, le budget présenté par François Fillon et Nicolas Sarkozy est en déficit de 41,7 milliards d'euros

  • YOYO2a
    YOYO2a     

    Sarkozy a reconnu ne pas s'y être rendu mais son ministre NKM elle s'y est rendue alors beaucoup de bruit pour rien ils savent pas quoi inventer le ps pour espérer remonter dans les sondages c'est pitoyable Hollande ne cesse de mentir à longueur de journée et çà par contre vous ne vous en rendez pas compte ?

  • LBH
    LBH     

    En dehors d'avoir l'injure aux lèvres et la bave à la bouche dans votre "intervention" celle ci me conforte,hélas, dans l'opinion que j'ai de certains intervenants,d'autre part elle me donne raison,à savoir que ces soi-disant élites et défenseurs de la nation ne le sont que quand cela sert leurs intérêts.Le pire c'est qu'ils trouvent des avocats parmi ceux qui n'ont pas un radis,il n'y à pas à dire,ils sont forts,à moins que leurs défenseurs dans certaines couches de notre société soient,comment dire ça en restant poli?Bon,on va dire crédules.

  • guideni
    guideni     

    parceque toi si t'avais du fric tu te casserai pas ???gros hyppocrite comme tous les gauchos ,tu serai le premier a te tirer comme ton copain noha

  • guideni
    guideni     

    La vrai peur c'est d'avoir un président d'hollande le plus nul des nuls ,c'est ce que pensent tous ses copains de gauche mais en silence !!!!!

  • guideni
    guideni     

    Les français mur ,tu rigole ,quand on pense qu'il publiscite l'ilusioniste de mélanchon cet arnaqueur d'idées de gauche alors que tous ses revenus cumulés sont de 30 000 euro mensuel !!!!

  • Ψ
    Ψ     

    http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/04/13/fukushima-nkm-raconte-son-voyage-sans-sarkozy-231158

  • tibert 83
    tibert 83     

    Marre de cette psychose créée autour de la réaction assurément hostile des marchés en cas de victoire d'un autre que l'actuel président ! Et l'on voudrait réconcilier le peuple français avec la démocratie ? Qu'ils courent aux urnes pour plebisciter cette figure christique de la haute finance ? Que nos pauvres âmes égarées dans l'amour nostalgique d'une nation défunte s'abandonnent à la déesse Europe ? Que prétend-il susciter chez les électeurs ? De la crainte ? De la culpabilité ? Quelle force magnétique peut encore lier des gens à cet homme qui a bradé avec Villepin nos autoroutes pour des cacahuètes (12 milliards) quand elles en valaient le double au moins ? Qui avait l'opportunité historique (que l'on ne rencontrera plus qu'après la prochaine guerre) d'entrer comme actionnaire majoritaire dans le conseil d'administration des grandes banques françaises et de les contraindre à prêter aux artisans, aux entrepreneurs afin qu'elles jouent enfin leur rôle au lieu de spéculer, toujours spéculer ...

Lire la suite des opinions (24)

Votre réponse
Postez un commentaire