En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Notre-Dame-des-Landes: jusqu'à 2.500 militaires et gendarmes pour évacuer la ZAD
 

Selon des informations RMC, le gouvernement est prêt à évacuer la ZAD ("zone d'aménagement différé") de Notre-Dame-des-Landes. Jusqu’à 2.500 militaires et gendarmes pourraient être mobilisés.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • spirou
    spirou     

    Les dindons de la farce sont les contribuables . Macron s'assoit sur le référendum pour plaire a quelques Zadistes et aux écolos . Cet abandon en ras campagne va couter "bonbon" et mettre une claque a la république .

  • spirou
    spirou     

    Pas besoin de tout ce cinoche . Les agents de l'état sont en train de négocier avec les zadistes la paix moyennant des terres et des amnisties . Macron lâche ,au profit des hors la loi et de quelques fanatiques écolos les nantais et les contribuables . Il va falloir dédommager "Vinci" . la lâcheté a un prix .

  • barbie
    barbie     

    l'état doit faire des économies ,et depuis 50 ans ,sa ne gène personne l'autre aéroport ! Il y a trop d'argent à mettre dans ce projet ,et la France en manque cruellement ,d'après ce que mon oncle député ma dit

  • jesaisriemmaisjediraittout
    jesaisriemmaisjediraittout     

    Qui va payer l'addition les pauvres retraités a qui on augmentent tout

    Contre44
    Contre44      (réponse à jesaisriemmaisjediraittout)

    Quel référendum? C’etait Une consultation dont les règles étaient bien truquées. Beaucoup de gens ont voté OUI mais juste pour l’evacuation tout en étant contre le projet.

  • yorko69
    yorko69     

    Cet article nous révèle donc (puisque les paysans et zadistes installés seraient autorisés à rester) que l'aéroport ne se fera pas.

Votre réponse
Postez un commentaire