Nicolas Bay
 

Le vice-président du FN a assuré que le parti ne tendait pas la main à Laurent Wauquiez. L'eurodéputé en a profité pour justifier la venue de Steve Bannon au congrès de Lille, assurant que le parti d'extrême-droite pouvait avoir besoin de sa contribution.

Votre opinion

Postez un commentaire