"On ne va pas se laisser abattre": à Strasbourg, la vie reprend peu à peu son cours

"On ne va pas se laisser abattre": à Strasbourg, la vie reprend peu à peu son cours
 

Après deux jours de fermeture, le marché de Noël a réouvert ses portes à Strasbourg. Le dispositif de sécurité a été durci: moins de points de passage, renfort policier et fermeture des chalets à 20 heures tous les jours, sans nocturne le weekend. Alors, difficile pour les Strasbourgeois de se mettre dans le fameux "esprit de Noël".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire