pleurs-2.jpg
 

Peut-on à la télévision parler des violences sexuelles qu'on a subies ? Samedi soir, dans On n'est pas couché, les larmes de Sandrine Rousseau face aux réprimandes de Christine Angot ont paru dire que non. Cette humiliation infligée à l'ex-secrétaire nationale adjointe d'EELV a fait réagir Eloïse Bouton. La militante féministe argue dans un post Facebook que "personne ne se remet tout seul de ces violences" et reproche à l'auteure de L'Inceste de "devenir bourreau". RMC.fr l'a interrogée.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • jdar97
    jdar97     

    Payer une redevance pour subir l'hysterie de Mme Angot ou payer pour canal plus pour ne pas voir cette télé poubelle,c'est la double peine.

  • danbas84
    danbas84     

    ONPC ... c'est une emission a dézinguer les gens qui y vont ... sauf les potes socialistes à ruquier.... triste personnage qui est bien loin de la télé récréative

Votre réponse
Postez un commentaire